09/01/2009

Qui n'a jamais embrassé Fanny ?

  "Embrasser" Fanny !

Les parties de pétanque se jouent en 13 points.
Lorsqu'une équipe malheureuse ne marque pas un seul point (13 à 0), ses équipiers doivent "baiser" Fanny.
Fanny était la muse des boulomanes, c'est à dire une jolie fille pas très farouche qui, selon la légende, moyennant une pièce de monnaie, acceptait de se faire embrasser une fesse afin de consoler les équipiers malheureux !
Elle est toujours représentée, dans chaque club de pétanque en photo ou en scupture, et ses fesses sont pudiquement cachées par un rideau.

29-01-06@17h021904179524[1]

 "Pour avoir joueur maladroit manqué de touche, tu devras au cul meilleur endroit, poser ta bouche"

 Ca arrive à tout le monde ; même aux meilleurs...!    boulerou[1]

01:44 Écrit par Christine dans Loisirs - Pétanque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fanny, petanque |  Facebook |

07/01/2009

La Pétanque, ma passion


petanque[1] 

 

Définition : 

D'après le Petit Larousse Illustré la pétanque est définie ainsi : " jeu de boules originaire du midi de la France, dans lequel le but est une boule plus petite en bois, dite cochonnet, et qui se joue sur un terrain non préparé".

Le cochonnet (25 à 35 mm) est le centre de toutes les attentions au cours de la partie. Les autres boules sont généralement en métal d'un diamètre compris entre 705 et 800 mm et d'un poids allant de 650 grammes à 800. Pour marquer un point il faut approcher les boules au plus prêt du cochonnet. Pour y parvenir il faut pointer, ou tirer.

"Pointer", c'est jeter la boule avec adresse pour chercher à s'approcher le plus possible du bouchon et donc à "faire le point".
"Tirer", c'est jeter la boule avec plus ou moins de force afin de déloger la boule adverse qui a déjà le point. Tirer permet de gagner le point de plusieurs manières :
1. en chassant la boule adverse, une boule de l'équipe du tireur devient celle la plus proche du but.
2. le tireur ayant fait place nette autour du but, le pointeur de son équipe peut alors reprendre le point en plaçant sa boule.
3. cas de figure idéal, la boule du tireur déloge la boule adverse et prend dans le même temps sa place. Il s'agit du célèbre "carreau".

 

L'origine de la Pétanque


L'origine du jeu de boule remonte à l'Antiquité. Les Grecs s'en servaient dans leurs gymnases comme exercice de force. Quant aux Romains, ils en firent un jeu d'adresse et l'introduisirent en France lors de la conquête des Gaules.

 Juin 1910 : L'appellation "pétanque" nait au cours d'une partie disputée à La Ciotat. Un certain Ernest Pitiot permit à un ami, Jules le Noir pris de rhumatismes, de jouer sans se déplacer les pieds tanqués dans un cercle tracé sur le sol à 2 ou 3 mètres du cochonnet.

Une contraction du provençal "ped tanca" en "pétanque" (pieds joints) a donné le nom à ce sport. La pétanque est née.Elle a traversé les siècles et les outils du jeu ont subis plusieurs transformations pour devenir les boules que nous connaissons aujourd'hui. Cependant les principes du jeu n'ont pas pris une ride.

Vers 1920 :  les premières boules furent fabriquées et lancées sur le marché: J. Blanc en est l'inventeur attitré.

1930 : un mécanicien J. Blanc de St.Bonnet-le-Château eut l'idée de remplacer les anciennes boules en bois par des boulles métalliques (J.B.).

1955 : un fabricant de serrures, Frédéric Bayet, et son ami Antoine Dupuy, créèrent les premières boules en acier sous le nom "Obut". Ces deux marques restent parmis les plus Puis, il s'ensuivit une amélioration constante dans la fabrication des boules.

1969 : Le jeu de boule à connu des périodes difficiles pour sa pratique qui s'est vue interdite, car devant la concurrence des boules, les fabricants de paumes (ancêtre du tennis) complotent et obtiennent l'interdiction du jeu de boules.

A partir de 1988 : La pétanque effectua un important effort de médiatisation par la coloration des boules. Mises en couleur, ensuite testées en laboratoire et delà elles furent jugées bonnes, car elles ne présentaient aucune modification de leurs caractéristiques techniques.


 Fin du XIXième siècle :  le jeu de boule a été remis à la mode en Provence avec des boules cloutées en bois. 


Début du XXe siècle :  les parties se disputaient sur une distance de 15 à 20 mètres, par équipe de trois : pointeur, milieu et tireur. Pour tirer le joueur devait exécuter trois sauts successifs avant de lâcher la boule : c'est le jeu provençal.


Tout au long de l'année, dans tous les coins du monde la pétanque se pratique dans une ambiance amicale et c'est souvent l'occasion de bons souvenirs, de défis et de pastis

 

01:25 Écrit par Christine dans Loisirs - Pétanque | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petanque, passion |  Facebook |